L'Annonciation

Annonciation angelico 2

 

Le texte de l’annonce à Marie (Luc 1, 26-37)


 26 Le sixième mois, l'ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth, 27 à une jeune fille, une vierge, accordée en mariage à un homme de la maison de David, appelé Joseph ; et le nom de la jeune fille était Marie. 28 L'ange entra chez elle et dit : « Je te salue, Comblée-de-grâce, le Seigneur est avec toi. » 29 A cette parole, elle fut toute bouleversée, et elle se demandait ce que pouvait signifier cette salutation. 30 L'ange lui dit alors : « Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu. 31 Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils ; tu lui donneras le nom de Jésus. 32 Il sera grand, il sera appelé Fils du Très-Haut ; le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père ; 33 il régnera pour toujours sur la maison de Jacob, et son règne n'aura pas de fin. » 34 Marie dit à l'ange : « Comment cela va-t-il se faire, puisque je suis vierge ? » 35 L'ange lui répondit : « L'Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ; c'est pourquoi celui qui va naître sera saint, et il sera appelé Fils de Dieu. 36 Et voici qu'Élisabeth, ta cousine, a conçu, elle aussi, un fils dans sa vieillesse et elle en est à son sixième mois, alors qu'on l'appelait : 'la femme stérile'. 37 Car rien n'est impossible à Dieu. » 38 Marie dit alors : « Voici la servante du Seigneur ; que tout se passe pour moi selon ta parole. »Alors l'ange la quitta. 

 

 

Fra Angelico, Annonciation, 1426

01.-Angelico--Annonciation.jpg

Fra Angelico (1387 - 1455), religieux dominicain et peintre italien du début du XVe siècle, a peint de nombreuses représentations de l'épisode de l'Annonciation. Celle exposée au musée du Prado de Madrid (Espagne), est probablement la plus riche en décors.

La scène principale montre l'ange Gabriel visitant la Vierge Marie tandis qu'elle se tient assise sous l'auvent de sa demeure. Sur son genou se trouve le livre des Saintes Ecritures (Ancien Testament) qu'elle était en train de méditer. Du coin supérieur gauche du tableau, un faisceau de rayons lumineux sorti des mains de Dieu le Père forme une diagonale qui se dirige vers le sein de la Vierge. Celle-ci a les bras croisés sur sa poitrine dans un geste d'humilité et de soumission.

Le moment de l'Annonciation représenté par Fra Angelico, est donc celui du consentement de la Vierge : « Voici la servante du Seigneur, qu'il me soit fait selon sa parole » Lc. 1, 38.

La parole de l'ange « L'Esprit Saint viendra sur toi... » (Lc. 1, 35) est en train de s'accomplir : sous la forme de la colombe, le Saint Esprit descend sur la Vierge. Ayant reçu la réponse de la Vierge, l'ange s'incline et s'apprête à la quitter (fin du verset 38).

Le quart gauche du tableau montre une autre scène : Adam et Eve chassés du Paradis terrestre à cause de leur désobéissance. Selon la Bible, l'apparition de la mort est la conséquence de ce péché. En représentant ces deux scènes dans un même tableau, Fra Angelico suggère que la Vierge par son obéissance va réparer la faute d'Adam et Eve. Par son « oui », elle va enfanter le Fils de Dieu qui, par sa Résurrection rendra à l'humanité la Vie Eternelle. L'hirondelle posée près du chapiteau de la colonne, symbolise cette Renaissance.

 

 

Analyse comparative


Les trois représentations suivantes de l'Annonciation sont d'époques et de styles très différents :

  • L'Annonciation de Fra Angelico du Prado (étudiée plus avant)
  • Extrait du film "Jésus de Nazareth de Franco Zeffirelli, 1976
  • "Ecce Ancilla Domini", de Dante Gabriel Rossetti, 1850

Elles présentent pourtant un certain nombre de points communs.

  1. Repérez les différences (sans oublier les différences techniques)
  2. Repérez les points communs

 

Franco Zeffirelli, Jésus de Nazareth, 1976 - L'annonce à Marie

 

Capture d’écran 2011-02-03 à 19.41.32

 

Rossetti--Annonciation.jpg

Dante Gabriel Rossetti, Ecce Ancilla Domini, XIXe s.

 

 


 
Filippo Lippi, Annonciation avec saint Julien, 1460
 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :