Genèse : La création du monde

 

20-TENAILLE-BUTEL-AU-COMMENCEMENT-DIEU-CREA.jpg

 

Récit de la création du monde

 (Gn. 1, 1-31; 2, 1-3)


1.  

01 Au commencement, Dieu créa le ciel et la terre.

02 La terre était informe et vide, les ténèbres étaient au-dessus de l'abîme et le souffle de Dieu planait au-dessus des eaux.

03 Dieu dit : « Que la lumière soit. » Et la lumière fut.

04 Dieu vit que la lumière était bonne, et Dieu sépara la lumière des ténèbres.

05 Dieu appela la lumière « jour », il appela les ténèbres « nuit ». Il y eut un soir, il y eut un matin : ce fut le premier jour.

06 Et Dieu dit : « Qu'il y ait un firmament au milieu des eaux, et qu'il sépare les eaux. »

07 Dieu fit le firmament, il sépara les eaux qui sont au-dessous du firmament et les eaux qui sont au-dessus. Et ce fut ainsi.

08 Dieu appela le firmament « ciel ». Il y eut un soir, il y eut un matin : ce fut le deuxième jour.

09 Et Dieu dit : « Les eaux qui sont au-dessous du ciel, qu'elles se rassemblent en un seul lieu, et que paraisse la terre ferme. » Et ce fut ainsi.

10 Dieu appela la terre ferme « terre », et il appela la masse des eaux « mer ». Et Dieu vit que cela était bon.

11 Dieu dit : « Que la terre produise l'herbe, la plante qui porte sa semence, et l'arbre à fruit qui donne, selon son espèce, le fruit qui porte sa semence. » Et ce fut ainsi.

12 La terre produisit l'herbe, la plante qui porte sa semence, selon son espèce, et l'arbre qui donne, selon son espèce, le fruit qui porte sa semence. Et Dieu vit que cela était bon.

13 Il y eut un soir, il y eut un matin : ce fut le troisième jour.

14 Et Dieu dit : « Qu'il y ait des luminaires au firmament du ciel, pour séparer le jour de la nuit ; qu'ils servent de signes pour marquer les fêtes, les jours et les années ;

15 et qu'ils soient, au firmament du ciel, des luminaires pour éclairer la terre. » Et ce fut ainsi.

16 Dieu fit les deux grands luminaires : le plus grand pour régner sur le jour, le plus petit pour régner sur la nuit ; il fit aussi les étoiles.

17 Dieu les plaça au firmament du ciel pour éclairer la terre,

18 pour régner sur le jour et sur la nuit, pour séparer la lumière des ténèbres. Et Dieu vit que cela était bon.

19 Il y eut un soir, il y eut un matin : ce fut le quatrième jour.

20 Et Dieu dit : « Que les eaux foisonnent d'une profusion d'êtres vivants, et que les oiseaux volent au-dessus de la terre, sous le firmament du ciel. »

21 Dieu créa, selon leur espèce, les grands monstres marins, tous les êtres vivants qui vont et viennent et qui foisonnent dans les eaux, et aussi, selon leur espèce, tous les oiseaux qui volent. Et Dieu vit que cela était bon.

22 Dieu les bénit par ces paroles : « Soyez féconds et multipliez-vous, remplissez les mers, que les oiseaux se multiplient sur la terre. »

23 Il y eut un soir, il y eut un matin : ce fut le cinquième jour.

24 Et Dieu dit : « Que la terre produise des êtres vivants selon leur espèce, bestiaux, bestioles et bêtes sauvages selon leur espèce. » Et ce fut ainsi.

25 Dieu fit les bêtes sauvages selon leur espèce, les bestiaux selon leur espèce, et toutes les bestioles de la terre selon leur espèce. Et Dieu vit que cela était bon.

26 Dieu dit : « Faisons l'homme à notre image, selon notre ressemblance. Qu'il soit le maître des poissons de la mer, des oiseaux du ciel, des bestiaux, de toutes les bêtes sauvages, et de toutes les bestioles qui vont et viennent sur la terre. »

27 Dieu créa l'homme à son image, à l'image de Dieu il le créa, il les créa homme et femme.

28 Dieu les bénit et leur dit : « Soyez féconds et multipliez-vous, remplissez la terre et soumettez-la. Soyez les maîtres des poissons de la mer, des oiseaux du ciel, et de tous les animaux qui vont et viennent sur la terre. »

29 Dieu dit encore : « Je vous donne toute plante qui porte sa semence sur toute la surface de la terre, et tout arbre dont le fruit porte sa semence : telle sera votre nourriture.

30 Aux bêtes sauvages, aux oiseaux du ciel, à tout ce qui va et vient sur la terre et qui a souffle de vie, je donne comme nourriture toute herbe verte. » Et ce fut ainsi.

31 Et Dieu vit tout ce qu'il avait fait : c'était très bon. Il y eut un soir, il y eut un matin : ce fut le sixième jour.

 2.   

01 Ainsi furent achevés le ciel et la terre, et tout leur déploiement.

02 Le septième jour, Dieu avait achevé l'œuvre qu'il avait faite. Il se reposa, le septième jour, de toute l'œuvre qu'il avait faite.

03 Et Dieu bénit le septième jour : il en fit un jour sacré parce que, ce jour-là, il s'était reposé de toute l'œuvre de création qu'il avait faite.

 

william-blake--creation-du-monde--1794.jpg

 

1. Que nous dit le texte ?


 

A. Qu'il y a un Dieu créateur

Les hommes ont observé la nature et ils ont vu que rien de ce qui existe n'est apparu tout seul : les plantes, les bêtes et les hommes n’existent que parce qu’ils se reproduisent. Personne ne naît de rien. Je nais de mes parents qui sont nés de leurs parents, qui eux-même sont nés de leurs parents, etc.

Les hommes se sont demandé, si on remontait ainsi jusqu’à l’origine, de qui est né le monde au commencement. Ils en ont conclu qu’il devait y avoir quelque chose ou quelqu'un qui avait créé tout cela. Ils l'ont appelés Dieu.

 

B. Que Dieu crée dans le temps et non pas tout d’un coup.

Toujours en observant la nature, les hommes ont constaté que rien n’apparaissait d’un seul coup : la graine germe pour devenir une petite plante qui va grandir avant d’atteindre sa forme définitive. Même chose pour l’homme et pour tout ce qui existe. La création, qui est toujours à l’œuvre en ce moment, prend donc du temps. Les hommes de la Bible en ont conclu que le monde n’était pas apparu d’un seul coup et que Dieu ne l’avait pas créé juste en claquant des doigts.

 

C. Que Dieu crée par sa Parole

Quand nous voulons créer quelque chose, nous sommes obligés de nous servir de la matière qui existe déjà (bois, pierre, métaux, etc.). Dieu, lui, crée à partir de rien.

Nous les hommes, nous nous servons de nos mains et d’outils pour créer quelque chose. Dieu qui n’a pas de corps, n’a pas besoin de mains ni d’outils pour créer.

Il suffit qu’il dise une chose pour qu’elle existe. Dans le texte, Dieu dit « que la lumière soit et la lumière fut ».

Dieu n’a pas de bouche ni de voix, il n’a pas besoin d’une langue avec des mots. L’auteur du texte de la création a utilisé une image pour nous faire comprendre qu’il suffit que Dieu le veuille pour qu’une chose existe. Ici, la parole de Dieu, c’est sa volonté.

 

 

2. La Création du monde suit une progression


biblecreation-Liber-Alchandrei--Xe-s.JPG

      La création du monde, enluminure, Liber Alchandrei, Xe siècle

 

    

A. Les 6 jours de la création

1er jour : la lumière

2ème jour : le ciel

3ème jour : la terre ferme et la végétation

4ème jour : le soleil, la lune et les astres

5ème jour : les poissons et les oiseaux

6ème jour : les bêtes qui marchent sur la terre et les hommes

 

 

 

B. Le septième jour : un jour à part

Le 7ème jour Dieu n'a rien créé. Le texte dit que Dieu s’est reposé le 7ème jour.

Qu’est-ce que cela veut dire ? Peut-être que Dieu lorsqu’il crée donne à sa création les moyens de s‘épanouir seule. C’est peut-être cela que veut dire l’auteur de la genèse lorsqu’il écrit : « Dieu les bénit et leur dit : multipliez-vous et emplissez la terre ». Peut-être aussi que l’auteur du texte veut expliquer pourquoi Dieu semble absent de sa création : pourquoi on ne le voit pas ? Où est-il ?


 

C. La création de l'homme

 

création d'adam Michelange

Michel-Ange, La création d'Adam, Chapelle Sixtine, 1508-1512

 

L'homme est créé en dernier. Il est comme l'aboutissement de la Création. C'est la seule créature dont la Bible dit qu'il est créé "à l'image de Dieu". Pourtant l'homme à un corps et Dieu n'en a pas. L'homme est faible, Dieu est tout puissant. L'homme est mortel, Dieu est éternel. Pourquoi la Genèse dit que l'homme est à l'image de Dieu? Plusieurs réponses sont possibles.

La Bible dit que l'homme n'a pas été créé mortel. C'est à cause de son péché que Adam, le premier homme, fut condamné à mourir.

Dieu a créé l'homme pour qu'il domine la terre et toute les créatures qui s'y trouvent. Cette domination est à l'image de la domination de Dieu. L'homme est en quelque sorte le représentant de Dieu sur la terre. C'est un grand privilège, mais aussi une grande responsabilité.

L'homme possède un esprit, c'est à dire une intelligence capable de raison. Les animaux ont bien une forme de compréhension du monde, mais ils ne peuvent pas penser le monde. Ils sont mener par leur instinct.

L'homme a été créé le même jour que les animaux terrestres. La Bible affirme donc qu'il est, lui aussi, un animal. Mais un animal pas comme les autres, doué d'intelligence et dont la raison doit maîtriser les instincts.

 

 

 

 

QUESTIONS


 

 

1. En quoi l'observation de la nature peut-elle correspondre avec le récit de la Création dans le Genèse?

2. Quelle logique, selon vous, suit l'ordre de la Création ?

3. Pourquoi l'homme tient-il une place partulière dans cette création?

4. Quelles responsabilités cela suppose pour l'homme par rapport à la terre? Avec quelles préoccupations actuelles peut-on relier cette question?

 

 

 

Un exemple de représentation du texte de la Création : la Bible de Souvigny


01.-Bible-de-Souvigny.jpg


 

 

Il s’agit d’un manuscrit enluminé sur parchemin (peaux de bêtes traitées pour que l'on puisse écrire dessus, c'est un ancêtre du papier) de la fin du XIIe siècle. C'est un chef-d'œuvre de l'art du Moyen Âge français conservé à la bibliothèque de Moulins en Auvergne.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

01.  Création de la lumière (séparation de la lumière et des ténèbres).

02.  Création du ciel

03.  Création de la terre ferme et de sa végétation

04.  Création de la lune et du soleil (les grands luminaires)

05.  Création des animaux marins et des oiseaux

06.  Création des animaux

07.  Création d’Eve de la côte d’Adam

08.  Le péché originel (Adam et Eve mangent le fruit défendu)

 

02.-Bible-de-souvigny.jpg  03. Bible de souvigny

 

04. Bible de souvigny   05.-Bible-de-souvigny.jpg

 

Descriptif


Il s'agit d'une page de la Bible de Souvigny qui représente la création du monde en 8 images. Dieu est représenté par la figure de Jésus Christ. Les 6 premières images correspondent aux 6 premiers jours de la création. Pourtant l’homme n’apparaît pas dans la 6e image mais seulement les animaux terrestres. L’image 7 illustre la création de l’homme et de la femme et l’image 8 illustre le péché d’Adam et Eve. Le 7e jour, où Dieu se reposa n’est pas représenté. 

 

Analyse de l'enluminure


A votre avis qu’est-ce que cela représente et quels en sont les indices ?

On regarde ensuite le détail des illustrations et on invite les élèves à reconnaître les indices indiquant les différents jours.

 

Questions : 

 

1. Pourquoi compte-t-on 8 cases au lieu des 7 comme on aurait pu s’y attendre? 

2. Pourquoi l’enlumineur a mis à part la création de l’homme dans une 8e case ?

 3. Les 2 dernières cases font-elles référence au même texte que précédemment ? Si non, à quel autre texte de la Bible et pourquoi ?  

 

Le texte de la création (Gn. 1) dit que Dieu créa l’homme et précise « l’homme et la femme » (verset 27). Mais c’est dans le chapitre suivant de la genèse qu’on voit un deuxième récit de la création de l’homme qui précise comment les choses se sont passées :


Dieu dit : « Il n’est pas bon que l’homme soit seul. Il faut que je lui fasse une aide qui lui soit assortie. » (…) Alors Dieu fit tomber une torpeur sur l’homme, qui s’endormit. Il prit une de ses côtes et referma la chair à sa place. Puis de la côte qu’il avait tirée de l’homme, Le Seigneur Dieu façonna une femme… » (Gn. 2, 18… 22)


4. Comment l’enlumineur a-t-il représenté Dieu ? Pourquoi ?

Dieu n’ayant pas de corps, la question de la représentation de Dieu fut souvent un problème. Les juifs et les musulmans interdisent la représentation de Dieu. Les chrétiens voient dans Jésus Christ, Dieu fait homme. Dans l’Evangile selon St. Jean, Jésus dit : « Qui m’a vu, a vu le Père » (Jn. 14,9). L’enlumineur a donc utilisé la figure du Christ pour représenter Dieu créant le monde. Il apparaît dans un demi-cercle mais on ne voit que son buste : cela montre qu’il n’est pas de ce monde et qu’il y a une séparation entre lui et le monde qu’il crée.